STADIUM
TOKYO

Lieu:
Theme:
Phase:
Equipe:


Année:

Tokyo, Japon
stade olympique
concours
Menomenopiù architectes,

Alexandra Popescu,
FHF architectes
2012

Concept
Conçu comme non seulement un stade, mais comme un fragment de la ville, le projet est un attracteur: innovant et générateur de vitalité. Étant donné le nom “The Twist”, la proposition du stade olympique de Tokyo est en pleine expansion afin de mieux atteindre les exigences des utilisateurs: la proximité, la diversité et l’accessibilité. 

L’architecture connecte des jardins, places, rues couvertes pour les piétons, rassemble des espaces et induise des nouveaux compartiments urbains. 

Le stade devient une spirale qui se déroule peu à peu formant l’espace construit avec une pente de 2%, qui dessert les 80 000 visiteurs (angle de visibilité entre 20% dans la partie inférieure à 45% dans la partie supérieure des tribunes). Cette disposition vise à offrir au public une visibilité parfaite pour tous les spectateurs. La pente facilite également l’accessibilité du bâtiment pour les personnes à mobilité réduite.

Le stade et ses environs sont une partie intégrante de la ville. Grâce à ses bonnes connexions avec la ville, pour s'y rendre, les spectateurs peuvent utiliser les transports en commun jour et nuit pour atteindre ou quitter.
Grandes superficies de parking sont prévues à proximité des arrêts de transport en commun en rapport avec le stade. 

L’entrée et la sortie du stade sont effectués par trois circuits différents.
1 - rampe elliptique comportant un circuit intérieur et extérieur servant différents jardins (qui peut également inclure le parking sous le gradins)
2 - 16 plates-formes élévatrices (100 personnes par plate-forme) pour les zones de 5000 spectateurs.
3 - des escaliers de16 unités de passage pour chaque zone de 5000 personnes.

En conséquence, le stade peut être évacué en 15 minutes. Le circuit de sortie est conçu d’une manière qui évacue le public dans des zones spécifiques, séparés des autres services.

Le spectateur n’est pas seulement l’hôte d’un stade, mais aussi un acteur d’un quartier habité: lieux de shopping, un complexe cinématographique, restaurants, hôtels, logements, services, équipements sportifs, des jardins et des lieux publics.
Tous ces, transforment le stade, d’un monument en un endroit familier, ouvert et public. 

Des nouveaux espaces sont créés, des vraies points de vue, s’ouvrant à la fois vers la pelouse ou à la ville. Ces balcons urbains permet de rejoindre les boutiques et les restaurants situés à proximité.

Il s’agit d’une nouvelle façon d’expérimenter l’événement: gratuit, ayant le sentiment d'être dans un vrai cadre de vie.
Il ne consomme pas d’énergie, mais il la crée. La grande surface du toit devient un champ solaire, générateur d’électricité. L’eau de pluie est stockée et réutilisée. Les sources d’énergie complètent les besoins du bâtiment et du quartier. Le stade s’adapte aux nouvelles pratiques. Les principes de l’économie d’énergie et la densification fonctionnelle sont les caractéristiques les plus importantes du projet.

La superstructure est divisée en deux parties: la spirale elliptique qui tourne autour du stade et une structure extérieure périphérique qui permet l’insertion progressive des installations telles que: bureaux, appartements, amphithéâtres, espaces commerciaux. 

Cette deuxième structure est le pilon de base pour l’insertion du stade dans le contexte de la ville. Cette structure représente également le soutien financier du bâtiment. L’investissement est amorti par tous les équipements contenues par cette structure: plusieurs hôtels, de 3,4 et 5 étoiles, de 250 à 1000 chambres, appartements, bureaux etc.

La toiture du stade est une structure tridimensionnelle métallique, recouverte des panneaux photovoltaïques opaques et translucides, composés d’une partie fixe et une mobile. La partie fixe, de forme elliptique, est couverte de cellules photovoltaïques. 
La partie mobile (circulaire) se compose de lames rétractables qui s’ouvrent et se ferment en fonction de la météo ou selon les besoins du spectacle. Sa surface est réalisée par des cellules photovoltaïques translucides.

Chaque sport a ses rites, ses mythes, et sa nature profonde. Chaque spectacle aussi. Couleurs, lumières, icônes, pour chaque événement, l'espace se transforme et s’adapte en fonction de l’esprit de l’événement.
Le stade est conçu et dimensionné pour accueillir diverses manifestations sportives et culturelles. Terrain de football, rugby, tennis, basket-ball, handball, salles de concerts, opéras, congrès, conférences, tous trouvent leurs dimensions exactes. 

“could the twist beat zaha’s tokyo stadium? french architects meno meno piu and fhf submit an impressive 
 rival for japan’s 2020 olympic stadium.”
http://fr.phaidon.com/agenda/architecture/articles/2013/march/21/could-the-twist-beat-zahas-tokyo-stadium/